Home » ALE 2100 Tome 1 by Sophie G. Winner
ALE 2100 Tome 1 Sophie G. Winner

ALE 2100 Tome 1

Sophie G. Winner

Published September 14th 2014
ISBN :
ebook
Enter the sum

 About the Book 

Résumé de l’aventure :Lola, jeune étudiante, est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE. Les problèmes de la planète, les catastrophes à venir ? Elle en entendait parler tous les jours, sans vraiment s’enMoreRésumé de l’aventure :Lola, jeune étudiante, est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE. Les problèmes de la planète, les catastrophes à venir ? Elle en entendait parler tous les jours, sans vraiment s’en soucier. Mais dans ALE, les aventuriers ne pourront y échapper : ils devront affronter le résultat de leurs actions. De nos actions. Et quand Lola va croiser sur son chemin cet homme mystérieux qui perturbe son voyage, il devient son ultime quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?ALE 2100 : une aventure trépidante, un monde alternatif, une quête épique.Extraits :— Ben à priori, tu supposes mal. On parle de dégénérescence de l’espèce.— De l’être humain ?— C’est ce qu’on dit.— Je ne sais pas qui tu as eu comme prof, mais c’est un con.— Un con ? Tu trouves ça normal ces étudiants, ces pères de famille, travailleurs ou chômeurs, ces gens comme « tout le monde » qui tirent sur des innocents, car ils pètent un plomb ? Ces mamans qui découpent leurs enfants et les congèlent ? Ces hommes qui abusent sexuellement de femmes, d’hommes, d’enfants, voire de bébés ? Ces gosses insouciants devenus soldats à la botte d’adultes qui ne seraient pas des dé-gé-né-rés ?— Non, frémis-je, choquée par la rage de ses propos.— Sais-tu qu’il y a des écoles pour apprendre à faire la guerre, mais pas une seule, tu entends, pas une seule pour faire la paix ?***Je crois que notre culture et nos traditions doivent évoluer et même si nous y perdons un peu de notre patrimoine, ce que nous laisserons de côté n’est tellement pas glorieux qu’au fond nous y gagnerions tous. Nous vivons ensemble sur la même planète, nous devons nous entendre et nous adapter.***— Tu devras m’emmener si tu veux savoir qui je suis.— Mouais ! Honnêtement, je ne suis pas certaine de le désirer encore. Si tu m’implores, peut-être.Malgré le masque qui filtrait son regard de profil, je fus persuadée de le voir écarquiller les yeux une seconde ou deux.— J’ai deux petits frères à la maison, déclarai-je, tout sourire. Je règne en maitre.